2017 : une hausse des tarifs de la mutuelle santé

 Selon le journal Les Échos, les contrats individuels et collectifs des complémentaires santé devraient connaitre une hausse de 2 % à 5 % pour cette année 2017. Pour rappel, depuis le mois de janvier 2016, tous les salariés doivent obligatoirement souscrire une mutuelle santé par l’intermédiaire de leur employeur. Cela leur permet de réduire la part de ticket modérateur qu’ils doivent supporter. En d’autres termes, s’ils tombent malades ou sont victimes d’un accident, les frais médicaux, d’hospitalisation ou de soin sont donc en grande partie pris en charge par la Sécurité sociale et la mutuelle. Ceux qui recherchent plus d’informations à ce sujet peuvent se tourner vers le site comparateur et mutuelle qui demeure une référence dans ce domaine.

Les causes de cette hausse

La première raison qui pousse les compagnies d’assurances et les mutuelles à augmenter leur tarif en 2017 est la hausse annoncée du tarif de la consultation chez les médecins généralistes. En effet, à compter du 1er mai 2017, celui-ci va passer de 23 euros à 25 euros. Toujours selon le journal, les professionnels du secteur évoquent également la généralisation de la complémentaire santé auprès de tous les salariés français depuis janvier 2016. Ils déplorent ainsi l’esprit des assurés qui profitent de l’aubaine, car ils bénéficiaient jusqu’alors d’une moins bonne couverture dans leurs contrats individuels. Par ailleurs, ils constatent une tendance à la surconsommation en matière d’optique par exemple. Il est possible de découvrir sur le site comparateur et mutuelle les différents éléments qui entrent dans le calcul de la prime de mutuelle santé.

Une hausse variable selon le type de contrat

D’après le journal économique, la moyenne de la hausse en ce qui concerne les contrats individuels est comprise entre 2 % et 4 %. Pour le cas des contrats collectifs, cette augmentation peut varier entre 3 % et 5 %. Il faut d’ailleurs souligner que les primes peuvent être totalement ou partiellement prises en charge par l’employeur dans le cas des contrats collectifs. Une visite sur le portail comparateur et mutuelle vous permettra d’avoir plus de précisions à ce sujet.

 

 

Comment se calculent les cotisations de mutuelle santé ?

Aujourd’hui, la plupart des gens souscrivent à une mutuelle santé. En effet, depuis le mois de janvier 2016, tous les salariés doivent obligatoirement souscrire un contrat de complémentaire santé par le biais de leur employeur. Cela signifie qu’une grande partie des tickets modérateurs est prise en charge par les mutuelles. En clair, les salariés ne vont plus supporter qu’une infime partie de leurs dépenses de santé. Car, si en moyenne,70 % de ces dernières sont prises en charge par la Sécurité sociale, le reste sera donc partagé entre la mutuelle et le souscripteur. Le site comparateur et mutuelle présente le calcul de la prime en matière d’assurance santé.

Les composantes de la cotisation

Il faut préciser que c’est la mutuelle qui précise si le paiement de la prime de complémentaire santé se fait mensuellement ou annuellement. Par ailleurs, elle correspond au risque qu’il faut assurer, aux taxes éventuelles et aux frais de fonctionnement de l’établissement de mutuelle comme la gestion ou encore la distribution. La cotisation est donc la somme que l’assuré va verser en contrepartie des prestations offertes par la mutuelle. Il s’agit notamment de l’assistance et du remboursement des dépenses engagées.

Cotisations fixes ou variables ?

Le portail comparateur et mutuelle donne plus de précisions en ce qui concerne les cotisations pour une mutuelle santé. On parle de prime fixe quand celle-ci ne peut être modifiée sans l’accord de l’assuré pendant que le contrat est en cours de validité. C’est généralement l’option choisie par la majorité des compagnies d’assurances santé.

En ce qui concerne les cotisations variables, elles sont plus courantes pour les mutuelles santé. Dans le cas où le sinistre est plus important que prévu, les mutuelles demandent à l’assuré le versement d’un rappel de cotisation. Dans le cas contraire, ce dernier bénéficie d’un remboursement qui prend la forme d’une ristourne. La plateforme comparateur et mutuelle détaille également les critères retenus dans le calcul de la prime d’assurance santé. Il s’agit essentiellement du profil de l’assuré, à savoir son âge, son sexe et ses antécédents médicaux, ainsi que du niveau de couverture recherché. La base de données de la Sécurité sociale fournit également des informations cruciales qui permettent de déterminer la prime à payer pour chaque catégorie de personnes.