Comment se calculent les cotisations de mutuelle santé ?

Aujourd’hui, la plupart des gens souscrivent à une mutuelle santé. En effet, depuis le mois de janvier 2016, tous les salariés doivent obligatoirement souscrire un contrat de complémentaire santé par le biais de leur employeur. Cela signifie qu’une grande partie des tickets modérateurs est prise en charge par les mutuelles. En clair, les salariés ne vont plus supporter qu’une infime partie de leurs dépenses de santé. Car, si en moyenne,70 % de ces dernières sont prises en charge par la Sécurité sociale, le reste sera donc partagé entre la mutuelle et le souscripteur. Le site comparateur et mutuelle présente le calcul de la prime en matière d’assurance santé.

Les composantes de la cotisation

Il faut préciser que c’est la mutuelle qui précise si le paiement de la prime de complémentaire santé se fait mensuellement ou annuellement. Par ailleurs, elle correspond au risque qu’il faut assurer, aux taxes éventuelles et aux frais de fonctionnement de l’établissement de mutuelle comme la gestion ou encore la distribution. La cotisation est donc la somme que l’assuré va verser en contrepartie des prestations offertes par la mutuelle. Il s’agit notamment de l’assistance et du remboursement des dépenses engagées.

Cotisations fixes ou variables ?

Le portail comparateur et mutuelle donne plus de précisions en ce qui concerne les cotisations pour une mutuelle santé. On parle de prime fixe quand celle-ci ne peut être modifiée sans l’accord de l’assuré pendant que le contrat est en cours de validité. C’est généralement l’option choisie par la majorité des compagnies d’assurances santé.

En ce qui concerne les cotisations variables, elles sont plus courantes pour les mutuelles santé. Dans le cas où le sinistre est plus important que prévu, les mutuelles demandent à l’assuré le versement d’un rappel de cotisation. Dans le cas contraire, ce dernier bénéficie d’un remboursement qui prend la forme d’une ristourne. La plateforme comparateur et mutuelle détaille également les critères retenus dans le calcul de la prime d’assurance santé. Il s’agit essentiellement du profil de l’assuré, à savoir son âge, son sexe et ses antécédents médicaux, ainsi que du niveau de couverture recherché. La base de données de la Sécurité sociale fournit également des informations cruciales qui permettent de déterminer la prime à payer pour chaque catégorie de personnes.

Les différents contrats de mutuelle santé

La mutuelle santé peut être également appelée assurance santé ou complémentaire santé. En effet, il s’agit d’une assurance souscrite par une personne afin d’éviter d’avoir à payer de sa poche la totalité ou une partie du ticket modérateur. Pour rappel, tout travailleur doit être affilié à une Caisse primaire d’assurance-maladie (CPAM) ou au régime obligatoire de l’assurance-maladie de la Sécurité sociale. Ainsi, ses dépenses de santé sont remboursées généralement à hauteur de 70 % par cette dernière. Le reste est appelé « ticket modérateur » et peut donc être supporté partiellement ou intégralement par la mutuelle santé, selon le type de contrat souscrit par l’individu.

La mutuelle santé, une option avantageuse

La plateforme comparateur et mutuelle dévoile les nombreux avantages procurés par la souscription d’une mutuelle santé. En premier lieu, il permet de ne payer qu’une partie du ticket modérateur. Ce qui constitue déjà une économie substantielle. Par ailleurs, il est possible de choisir entre plusieurs niveaux de couverture afin de bénéficier d’un remboursement optimal. L’utilisation d’un comparateur tel que recommandé par le site comparateur et mutuelle constitue également un atout de taille. En effet, cet outil gratuit permet de trouver les meilleures offres en matière de mutuelle santé tout en présentant les garanties proposées par chacune d’elles.

Les contrats de mutuelle santé

En fait, il existe deux grandes catégories de contrat en matière de mutuelle santé. La première est celle qui est souscrite individuellement et qui permet à chacun de choisir le tarif ainsi que le niveau de couverture qu’il souhaite. Il est possible de changer d’organisme chaque année ou encore de modifier les garanties contenues dans le contrat deux mois avant l’échéance de ce dernier. En outre, vous pouvez souscrire votre famille ou vous-même.

Le second type de contrat est la mutuelle santé groupe qui est en fait la complémentaire santé souscrite par le biais de votre employeur et qui est obligatoire. Les cotisations sont payées soit en partie soit en totalité par l’entreprise. Pour avoir plus de détail, il suffit de naviguer sur la plateforme comparateur et mutuelle.

Conseils pour la souscription d’une mutuelle santé

L’affiliation à une Caisse primaire d’assurance-maladie (CPAM) ou au régime de l’assurance-maladie de la Sécurité sociale est obligatoire pour toute personne qui travaille en France. À défaut, les non-travailleurs vont bénéficier de la Couverture maladie universelle (CMU) qui nécessite toutefois une présence de plus de trois mois sur le sol hexagonal. De cette façon, les dépenses de santé de ces personnes sont prises en charge par la Sécurité sociale, à hauteur de 70 % en moyenne. C’est ainsi que la mutuelle santé présente toute son utilité. En effet, elle prend en charge la totalité ou une partie du ticket modérateur, c’est-à-dire les dépenses qui ne sont pas remboursées par la Sécurité sociale. Le site comparateur et mutuelle prodigue de précieux conseils pour la souscription d’un tel contrat.

Bien définir les besoins

En tant que spécialiste en matière de mutuelle santé, la plateforme comparateur et mutuelle préconise aux souscripteurs de déterminer le niveau de remboursement que vous désirez. Et ce, pour les différents postes de santé comme les soins médicaux normaux tels que les consultations, les examens et les médicaments, ainsi que les soins d’hospitalisation. Il convient également de regarder de près le remboursement proposé en matière de soins d’optique et des soins dentaires.

Pour cela, il est important de prendre en compte vos ennuis de santé actuels et ceux qui pourraient vous affecter dans le futur. Il faut par ailleurs souligner que le montant des cotisations dépend étroitement du niveau de prise en charge. Il est par conséquent recommandé de chercher un juste équilibre entre le budget que vous allouez à votre mutuelle santé et le degré de couverture.

Connaitre le délai de stage et les exclusions de garantie

Le portail comparateur et mutuelle vous met également en garde contre le délai de stage et les exclusions de garantie. Le premier est la période pendant laquelle vous n’êtes pas encore couvert par l’assurance, même si vous payez normalement vos cotisations. Également appelé « délai de carence », il s’étend la plupart du temps entre un et trois mois. Le second concerne des situations où vous ne pouvez pas bénéficier de votre garantie.